Canaries : Lanzarote -> Ténérife

Suite du voyage en mer dans le monde

Première grande traversée en mer

Pour ce premier voyage de trois mois, nous avons recruté notre équipage sur la bourse aux équipiers :

Nous n’avons pas mis d’annonce en ligne mais étudié les demandes d’embarquement. Nous contactons chaque personne par email, puis par skype pour mieux comprendre les attentes de chacun et se faire une idée des personnages. C’est une phase très importante car nous allons tous rester des jours et des semaines dans un espace restreint sans possibilité de fuir.

Finalement il y aura :

Jérome à la barre tribord, il veille.
Jérome à la barre tribord, il veille.

Jérôme

  • Ami de longue date, il s’est associé à notre projet dés qu’il en a entendu parlé. Novice pour la navigation à la voile mais grand bricoleur. Il nous rends de nombreux services.

 

Nana et Ludo

Nana et ludo
Nana et ludo concentré à la barreLudo et Nana
  • Couple de jeune (21-22 ans) Français. Leur  objectif est de se rendre en nouvelle Zélande. Elle, confirmée, ayant travaillé aux Glénans, lui, novice mais  très motivé, moniteur de Kayak l’été et skiman l’hiver en station, donc possédant quelques connaissances  du milieu aquatique.

    Ryan le Suisse
    Ryan à la table à carte

Ryan

  • Suisse (27 ans), il cherche à se rendre en Amérique du Sud pour voyager à vélo de Colombie jusqu’à la terre de  feu côté ouest. Il embarque donc avec son vélo. Il est novice.

Frederick le Belge

Frederick le Belge
Frederick le Belge
  • la cinquantaine,  diététicien par passion. Il a déjà naviguer en régate sur dériveur. Il est considéré comme confirmé compte tenu de son expérience.
Federik Quebec
Federik Quebec

Frederick le Québécois

  • la trentaine, vétéran de l’armée canadienne. Il est novice et envisage d’acheter un bateau.
Carte de navigation Lanzarote Tenerife
Carte de navigation Lanzarote Tenerife

Après quelques jours de prise en main du bateau par l’équipage, notre première nuit en mer. Tout se passe bien, vent régulier, mer belle. Chacun prend ses marques. Quelques malades, il faut bien s’amariner. A Tenerife, nous achetons une annexe capable de transporter tout le monde. Mauvaise occasion, ne jamais acheter sans voir l’objet. On n’a pas toujours le choix. Enfin le monde du voyage s’ouvre à nous.  Trop court et sans véhicule nous n’avons qu’un faible aperçu de Tenerife.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *